L’analyse

Le lavage :

  • Tamis de différents maillages
  • Hotte aspirante
  • Bonbonne de récupération des eaux formolées
  • Cuvette
  • Douchette
  • Cahier de paillasse annuel propre à chaque hydrobiologiste

Le Tri :

  • Loupe monoculaire
  • Loupe binoculaire avec source froide
  • Pinces Brucelles
  • Piluliers
  • Formol à 10 %
  • Pissettes d’eau du robinet
  • Cahier de paillasse propre à chaque hydrobiologiste

Détermination :

  • Loupe binoculaire avec source froide
  • Boîtes de pétri
  • Formol à 10 %
  • Pinces Brucelles
  • Pissettes d’eau du robinet
  • Piluliers
  • Cahier de paillasse annuel propre à chaque hydrobiologiste
  • Manuel pour la détermination « Introduction à l’étude des macroinvertébrés des eaux douces » (Université Claude Renard).

Le lavage :

Vider le contenu du pot prélevé contenant les phases solides et liquides à travers les tamis, disposés sur le bac situé au-dessus de la bonbonne de récupération du jus formolé (ce liquide sera évacué par la suite par la société chargée de récupérer les produits toxiques). Prévoir un dispositif de neutralisation des vapeurs de formaldéhyde.

  • Laver sur le second bac, le contenu des tamis de manière à éliminer le formol résiduel et la fraction la plus fine des sédiments
  • Le contenu des tamis est versé dans une cuvette
  • Vérifier avec la loupe monoculaire qu’il ne subsiste pas des invertébrés dans le tamis
  • Nettoyer les tamis, .renseigner le cahier de paillasse.

Le Tri :

Cette opération consiste à extraire la faune du substrat contenu dans l’échantillon.

Elle se fait à la loupe binoculaire.

  • Récupérer dans des grandes boites de pétri (9 cm) de petites fractions de l’échantillon.
  • Retirer un échantillon d’invertébrés représentatif tel qu’il est défini dans la norme NF T90-350 de mars 2004 et le document 100.3 et les répartir dans les boites de pétri pour la détermination.
  • Une fois le tri soigneusement effectué, verser le résidu dans la poubelle pour être évacuer par l’organisme chargé du nettoyage du laboratoire.

La Détermination

A l’aide de l’ouvrage, des clés de détermination et de la collection d’invertébrés si nécessaire, déterminer la nature des taxons triés selon le niveau de précision demandé par la norme NF T90-350 de mars 2004.

Renseigner au fur et à mesure la liste faunistique du cahier de paillasse. Ne pas oublier d’indiquer le dénombrement .

Les comptages sont exhaustifs jusqu’à 3 individus et 10 pour les familles repérées par une astérisque sur la liste faunistique. Au delà, une image simplifiée de l’abondance relative est indiquée:

Pour la traçabilité, les taxons déterminés sont répartis par famille :

  • Dans un premier pilulier étiqueté, pour le taxon indicateur.
  • Dans, au minimum, un second pilulier étiqueté , on introduit un sous échantillon représentant les autres variétés taxonomiques.

Ces piluliers devront contenir de l’éthanol à 70%.

Bureau d'étude en milieu aquatique eau douce, pêche électrique, diagnostic écologiques, continuité, franchissabilité, inventaire, faune, flore, piscicole