Pêche électrique – Matériel de pêche

La pêche à l’électricité, La pêche électrique, matériel

Pêche électrique bureau d'étude côtes d'Armor EMAED

L’équipe d’EMAED utilise la pêche électrique pour le piégeage du poisson

Les poissons apportent une information particulièrement intéressante car ils constituent de véritables indicateurs du fonctionnement des milieux aquatiques en raison, d’une part, de leur position au sommet de la chaîne alimentaire et d’autre part, de leur sensibilité à la qualité de l’eau et à l’intégrité physique de l’habitat. La pêche électrique, pratiquée depuis longtemps à des fins scientifiques ou de gestion des ressources piscicoles (transfert de populations notamment) est utilisée pour suivre annuellement l’état des peuplements de poissons à l’échelle nationale. La méthode connaît aujourd’hui de nouvelles perspectives avec la directive-cadre européenne sur l’eau qui impose le suivi des poissons pour évaluer le bon état écologique et la réalisation de pêche de sauvegarde.

Pêche électrique de sauvegarde en marais

Pêche électrique de sauvegarde en marais

La pêche à l’électricité dite pêche électrique: une technique de pêche utilisée par l’équipe D’EMAED utilisant l’électricité comme moyen de piégeage des poissons.

Un champ électrique créé entre 2 électrodes vient inhiber les actes volontaires du poisson (anesthésie motrice). Pour certaines valeurs du champ, il est même possible de provoquer une nage forcée directionnelle (électrotaxie). De cette façon, on arrive à attirer les poissons vers une électrode où ils pourront être capturés à l’aide d’une épuisette. Pour une valeur optimale du champ, le poisson est récupéré sans aucune séquelle dès qu’il est soustrait du champ électrique.

La pêche à l’électricité ou pêche électrique permet de réaliser des inventaires ou échantillonnage de poissons

La pêche à l’électricité ou pêche électrique est une pêche itinérante qui permet de prospecter, un grand nombre de bassins versants et de station afin d’avoir une vision plus étendue de la faune des cours d’eau.

Mise en œuvre des pêches électriques:

Pour les pêches à l’électricité nous utilisons:

Soit d’un appareil portatif appelé « Martin-pêcheur® ».

pêche électrique

prospection pêche électrique

Domaine d’application des pêches électriques:

Le Martin Pêcheur ® est un appareil de pêche à l’électricité destiné à la pêche en eau douce , peu profonde, dans la plage de conductivité de 25 à 2700 µS/cm. Appareil portable autonome qui permet de pêcher dans des endroits inaccessibles aux appareils plus lourds (HERON ®). Ces qualités d’adaptation en font l’appareil idéal de pêche à l’électricité pour les chercheurs et les professionnels qui travaillent dans des milieux et avec des espèces très différents les uns des autres. Son système de disjonction électronique le protège très efficacement contre les fausses manœuvres.

Points forts en pêche électrique

  • Ergonomie : Faible volume et poids sur le dos pour faciliter le passage sous les branches et diminuer la fatigue. Boîtier dorsal monté sur baudrier de portage confortable et boîtier ventral regroupant les réglages.
  • Solidité : Boîtier en résine de polyester armée fibres de verre.
  • Sécurité Conformité à l’arrêté du 2 février 1989 et à la législation Européenne (NF EN 60335-2-86   A1) et commande par gant aimanté.
  • Puissance 240 W : Permettant l’utilisation en pêche électrique sur une large plage de conductivité.
  • Alimentation Par batterie Ni-Cd spéciale charge rapide qui peut être stockée quel que soit son état de charge.
  • Charge Par chargeur « intelligent » géré par microprocesseur permettant de charger 2 batteries.
  • Rangement L’ensemble du matériel est installé dans une cantine de transport métallique.
  • · Compteur de temps effectif de pêche en heures, minutes et secondes, avec remise à zéro, accessible de l’extérieur.

Caractéristiques techniques

Cantine de transport

  • Dimensions (L x l x H) : 73 x 40 x 29 cm
  • Masse totale avec 2 batteries : 25 kg
  • Matière : acier peint  Boîtier électronique MARTIN PÊCHEUR®
  • Isolation : double
  • Masse de l’appareil seul : 5 kg
  • Masse d’une batterie : 3 kg
  • Matière : polyester armé fibres de verre
  • Type de courant de sortie : impulsionnel, à tension, fréquence et forme réglables
  • Puissances : 240 W à toutes les tensions
  • Protections : par disjoncteur électronique
  • Indicateurs numériques LCD : puissance de 0 à 100 % de la puissance maximale.
  • Commande sur le ventral: interrrupteur « marche/arrêt », commutateurs de fréquences et tensions
    potentiomètre de puissance
  • Télécommande : par gant magnétique sur contact dans le porte-anode
  • Mode de transport : sur le dos grâce à un baudrier de portage à ceinture large
  • Autonomie moyenne : environ 3 heures par batterie Chargeur de batteries
  • Dimensions (H x L x P) : 13 x 23 x 26 cm
  • Masse : 3,6 kg
  • Matière : acier inoxydable
  • Alimentation: secteur 230 V avec terre
  • Protections : entrée et sortie par fusibles
  • Mode de charge: simple pour 1 ou 2 batteries en 7h, double pour 1 batterie en 3,5h
  • Arrêt de charge : automatique avec signalisation par voyant DEL

Autres accessoires pour la pêche électrique

  • Anodes : légères, diamètre 18 ou 25 ou 35 cm
  • Cathode : tresses de cuivre étamé
  • Porte-anode : tube de polyester en 2 pièces pour rangement avec interrupteur magnétique incorporé
  • Compteur de temps: modèle avec RAZ incorporé sur le boîtier dorsal, mesure le temps de passage du courant en H, mn, s

Soit d’un appareil de pêche électrique sur générateur : L’aigrette®

Domaine d’application

Pêche électrique Aigrette bureau d'étude côtes d'Armor EMAED

Aigrette (c) Pêche électrique

Innovation majeure protégée par un brevet : L’aigrette® est le seul appareil de pêche électrique du marché dont la tension de sortie est ajustable sans discontinuité ce qui permet un réglage fin de l’électro taxie et l’élimination des tétanies quelle que soit la conductivité.

Ergonomie de l’appareil: Capot en polyester armé et châssis en acier inoxydable équipé de roues à pneus larges pour une manutention aisée. Possibilité de petites roues pour réduire la largeur.

Sécurité : Conformité à législation Européenne et à l’arrêté du 2 février 1989 Français qui apporte des sécurités supérieures pour la peche electrique.

Divers : Télécommande filaire ou radio avec possibilité de commande par le porteur d’anode sans câble tri filaire lourd. Roues increvables.

Compteur de temps effectif de pêche, en heures, minutes et secondes avec remise à zéro.

Il s’agit d’un appareil compact de pêche à l’électricité, dont les réglages permettent de travailler à l’électrode dans des eaux allant de 65 à 2000 μ S/cm, c’est-à-dire toutes les eaux douces. La souplesse de ces réglages en font l’appareil idéal pour les chercheurs et les professionnels qui travaillent dans des milieux et avec des espèces très différents les uns des autres.

Dans toutes les configurations de pêche électrique le matériel de base comprend l’AIGRETTE®, un dérouleur de câble de cathode, une cathode, et une anode.

Pour des pêches électrique dans un rayon de 75 m, il faut ajouter un dérouleur de câble tri-filaire de 75 m , un porte-anode équipé d’un contact magnétique et une paire de gants magnétiques.

Nous avons opté pour une télécommande radio tenue par un opérateur qui assure la sécurité et une télécommande radio dorsale qui permet une télécommande directement par le porteur d’anode.

Description de l’appareil de pêche électrique. Le pêcheur se protège de l’électricité par le port de cuissardes isolantes.

Le champ électrique créé autour de l’anode est actif sur une zone d’environ 1,50 à 2 mètres, c’est la zone dite « attractive » ou « efficace ». Les poissons qui vont se trouver dans cette zone vont réagir face à ce courant électrique. En effet, le poisson possède un système nerveux composé d’un système nerveux central (le cerveau), d’une voie sensitive (qui permet au poisson d’avoir des sensations) et d’une voie motrice (qui commande au poisson de bouger en fonction de ce qu’il ressent par la voie sensitive). Or, les messages nerveux qui transitent dans ce système nerveux sont des flux électriques qui sont modifiables par la pêche électrique. Par la pêche, le poisson est d’abord inhibé (il s’arrête de nager), puis la voie motrice est excitée, et le poisson subit une nage forcée en direction de l’anode.

La réaction du poisson dépend de :

  • La distance à laquelle le poisson se trouve par rapport à l’anode
  • La position du poisson par rapport à l’anode, l’efficacité est plus grande si le poisson a la tête orientée vers l’anode
  • La taille du poisson, en effet, plus le poisson est long, plus les fibres nerveuses sont longues et susceptibles de réagir
  • L’espèce, selon la forme du poisson (allongée ou ronde), la répartition des volumes (tête allongée ou plate), son habitat (benthique ou pélagique), ses réactions à l’électricité seront différentes
  • La conductivité de l’eau
  • Dimensions (L x l x H): 95 x 64 x 80 cm avec roues de 400 mm
  • Poids: 93 kg
  • Matière: châssis inox et capot polyester armé fibre de verre
  • Étanchéité: IP 25
  • Isolation: double (classe II)
  • Type de courant de sortie: continu
  • Tensions: 180 à 650V sans discontinuité
  • Puissance du moteur: 9,6kW
  • Puissance de la génératrice: 6000 VA
  • Électronique: par modules tropicalisés
  • Protections: par disjoncteurs électroniques et fusibles
  • Indicateurs numériques LCD: tension et puissance
  • Commande à distance: par contact et dérouleur de câble à balais (voir configurations)
  • Commande à distance: par télécommande radio codée.
  • Dérouleurs d’anode
  • Longueur de câble: 180 m en 2,5 mm² ,150 m en 4 mm² et 75 m en 3 x 2,5 mm²
  • Poids: environ 23 kg
  • Isolation: double (classe II)
  • Étanchéité: IP25

Bureau d'étude en milieu aquatique eau douce, pêche électrique, diagnostic écologiques, continuité, franchissabilité, inventaire, faune, flore, piscicole